Illumination, un mot qui suscite tant de réaction, Krishnamurti

Voila une interview de Krishnamurti qui nous apprend son point de vue sur le mot illumination. Qu’est-ce que c’est ? On l’entend souvent de l’oreille qui nous dit que c’est une forme de croyance ou d’obscurantisme.

Krishnamurti apporte à notre sens une dimension simple et abordable, les notions employées ici ne sont pas obscures, il n’y a pas de Lumière ou Qi ou Prana … il y a alors le présent et notre rapport à celui-ci. Comment nous voyons nous, comment ressentons nous notre environnement ou même ce qui nous est interne ?

L’interview ici n’est pas complète mais nous donne un aperçu de la philosophie de Krishnamurti, nous attendons vos commentaires, vos critiques, pour ou contre, comment ces quelques lignes vous ont parlé ou non.

Misha Schroetter

Référence: Jiddu Krishnamurti, Krishnamurti en questions, Stock, Paris, 1998

Krishnamurti : « Et la compassion ne saurait être élaborée par la pensée.

Jonas Salk : Elle existe, un point c’est tout.

Krishnamurti : Mais comment peut-elle exister si j’ai la haine au coeur, si je veux tuer quelqu’un, si je me lamente sur mon sort ? Il faut être affranchi de tout cela pour que naisse cette « autre chose ».

Jonas Salk : Je reviens à présent à ces êtres exceptionnels, qui font l’objet de toute mon attention. Ces êtres-là ont-ils de la haine au fond du cœur ?

Krishnamurti : Mais monsieur, c’est comme le soleil, le soleil n’est ni à vous ni à moi. Nous le partageons. Mais dès l’instant où c’est mon soleil, tout devient si puéril. Donc, vous ne pouvez qu’être comme le soleil, me donner la compassion, l’amour, l’intelligence, et rien d’autre – sans jamais dire : « Faites ceci, ne faites pas cela » – car sinon je tombe dans le piège que nous tendent toutes les religions, toutes les Églises. La liberté, monsieur, cela veut dire être sorti de la prison – la prison où l’humanité s’est enfermée elle-même. Et vous qui êtes libres, soyez simplement là. C’est tout. Il n’y a rien d’autre que vous puissiez faire.

Jonas Salk : Ce que vous dites là me paraît extrêmement positif, extrêmement important et d’une grande portée. Si j’entends bien, vous dites qu’il y a des gens, qu’il existe un groupe d’individus qui possèdent ces qualités propres à susciter quelque chose qui pourrait aider toute l’humanité.

Krishnamurti : Mais, voyez-vous, tant de notions ont cours – je ne m’y attarderai pas, cela nous éloignerait trop du sujet – selon lesquelles il existe des gens qui sont là pour aider les autres (et non pour les guider), des gens qui vous disent ce qu’il faut faire, que l’on tombe très vite dans l’absurde. Alors qu’il s’agit simplement d’être comme le soleil, comme l’astre solaire diffusant la lumière. On s’assoit au soleil si l’on en a envie; dans le cas contraire, on reste à l’ombre.

Jonas Salk : Voilà donc de quel genre d’illumination il est question.

Krishnamurti : Voilà effectivement ce qu’est l’illumination. »